En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
 
Vous êtes ici :  Accueil
 
 
 
 
Texte à méditer :  L'amour c'est un sport. Surtout s'il y en a un des deux qui veut pas.  Jean Yanne.

EDITORIAL 2

illus_editos.jpg

ANGELO SAINCLAIR

Navigateur solitaire.

Dimanche matin, entrait dans le port de Port-Lyautey un minuscule voilier, si petit que peu de gens le remarquèrent. Et pourtant, il a eu une histoire qui mérite d’être contée. Et il n’en est qu’à ses débuts ! ! !

Le « Cute Newt », c’est à dire « le gentil triton », arbore le pavillon britannique. Quand je l’ai découvert (le mot n’est pas trop fort), il se balançait seul au gré des vaguelettes, soustrait par les quais aux regard de ceux qui sont curieux de nature ou de profession, ou les deux à la fois.

Bientôt, je réussis à mettre la main sur son propriétaire, Angelo Sainclair qui, accompagné d’un mentor sympathique, faisait nombre achats divers pour parfaire son ravitaillement avant de reprendre la mer pour son long voyage… Heureux de pouvoir converser dans sa langue maternelle, il se prête avec plaisir à l’interview. Flegmatique, c’est le type parfait de l’anglais qui, pince-sans-rire, avec le plus grand sérieux, vous lance une boutade… et après quelques instants vous rassure en vous disant : « It was only a joke ! » Et pourtant, l’aventure qu’il tente n’est pas une « blague ».

Angelo Sainclair est un célibataire âgé de 38 ans (il fait bien plus jeune) qui habite Saint-Magargaret-on-Thames, dans le comté de Londres, à quelques douze miles de la capitale anglaise. Constructeur de canots, il travailla durant la guerre dans les chantiers de constructions maritimes et servit ensuite dans les « fire-boats », c’est à dire les bateaux-pompes. Depuis un quart de siècle, nous dit-il, il s’occupe des choses de la mer : constructeur de canots et ingénieur de marine, tels sont ses titres… Avant la guerre, son entreprise prospérait. Mais lorsque, démobilisé, il revint chez lui, il se heurta à de nombreuses difficultés. Aussi excédé par les restrictions, par la paperasserie, par le fait qu’il devenait très difficile de se procurer les matériaux indispensables pour construire les canots, décida-t-il de quitter la Grande Bretagne trop exiguë pour sa nombreuse population, et de partir pour l’Australie.

- En janvier 1946, il entreprit la construction de son petit voilier, qui mesure 20 pieds (soit environ 6 mètres) de long, 6 pieds 9 pouces de large (soit environ 2 mètres) et possède un tirant d’eau de 18 pouces (soit environ 0 m. 45). A cette petite coque, ajoutez un mât, un minuscule gouvernail, une cabine vitrée dans laquelle se trouve l’unique couchette du bord, une petite plage arrière recouverte d’une bâche, et vous avez l’essentiel de cette courageuse embarcation qui, avec la voile et le petit moteur auxiliaire dont elle est dotée, tente de rallier la grande île d’Océanie.

Le « Cute Newt » fut lancé en mai 1947 à St-Margaret-on-Thames. La première idée d’Angelo Sainclair était de passer par les canaux de France jusqu’à la Méditerranée, emprunter l’isthme de Suez, passer par la Mer Rouge etc. Mais certaines modifications auraient dû être apportées à son petit voilier. Et son départ aurait été retardé de six bons mois. C’est pourquoi il modifia son plan et décida de contourner l’Afrique et passer par le Cap. Et le 17 juillet 1947, le « Cute Newt » descendait la Tamise : le grand voyage commençait.

Notre navigateur toucha d’abord Jersey ; il devait y demeurer une semaine. Il repartit ensuite avec, pour tout instrument de bord une boussole : il n’a même pas une carte… Pour préparer sa nourriture, il ne possède qu’un simple réchaud. Et pourtant, c’est avec confiance qu’il envisage les prochaines étapes de sa croisière… Comment Angelo Sainclair a-t-il accosté à Port-Lyautey ? C’est bien simple. Alors que le besoin se faisait sentir de toucher terre, il passa non loin de l’estuaire du Sebou et, remarquant le pavillon français, il décida qu’il se ravitaillerai là… Maintenant, sa prochaine escale, nous dit-il, sera sans doute quelque part sur la Côte de l’Or, ensuite il poussera jusqu’à l’Afrique du Sud où il séjournera si les conditions atmosphériques l’exigent, puis il poussera jusqu’à Madagascar pour ensuite tenter de rallier directement l’Australie…

Hier donc, vers les 10 heures du matin, Angelo Sainclair repartait vers l’aventure. Souhaitons qu’il réussisse dans son entreprise.

N. Castaing 1948

Lire la suite

illus_editos.jpg

ANGELO SAINCLAIR

Navigateur solitaire.

Dimanche matin, entrait dans le port de Port-Lyautey un minuscule voilier, si petit que peu de gens le remarquèrent. Et pourtant, il a eu une histoire qui mérite d’être contée. Et il n’en est qu’à ses débuts ! ! !

Le « Cute Newt », c’est à dire « le gentil triton », arbore le pavillon britannique. Quand je l’ai découvert (le mot n’est pas trop fort), il se balançait seul au gré des vaguelettes, soustrait par les quais aux regard de ceux qui sont curieux de nature ou de profession, ou les deux à la fois.

Bientôt, je réussis à mettre la main sur son propriétaire, Angelo Sainclair qui, accompagné d’un mentor sympathique, faisait nombre achats divers pour parfaire son ravitaillement avant de reprendre la mer pour son long voyage… Heureux de pouvoir converser dans sa langue maternelle, il se prête avec plaisir à l’interview. Flegmatique, c’est le type parfait de l’anglais qui, pince-sans-rire, avec le plus grand sérieux, vous lance une boutade… et après quelques instants vous rassure en vous disant : « It was only a joke ! » Et pourtant, l’aventure qu’il tente n’est pas une « blague ».

Angelo Sainclair est un célibataire âgé de 38 ans (il fait bien plus jeune) qui habite Saint-Magargaret-on-Thames, dans le comté de Londres, à quelques douze miles de la capitale anglaise. Constructeur de canots, il travailla durant la guerre dans les chantiers de constructions maritimes et servit ensuite dans les « fire-boats », c’est à dire les bateaux-pompes. Depuis un quart de siècle, nous dit-il, il s’occupe des choses de la mer : constructeur de canots et ingénieur de marine, tels sont ses titres… Avant la guerre, son entreprise prospérait. Mais lorsque, démobilisé, il revint chez lui, il se heurta à de nombreuses difficultés. Aussi excédé par les restrictions, par la paperasserie, par le fait qu’il devenait très difficile de se procurer les matériaux indispensables pour construire les canots, décida-t-il de quitter la Grande Bretagne trop exiguë pour sa nombreuse population, et de partir pour l’Australie.

- En janvier 1946, il entreprit la construction de son petit voilier, qui mesure 20 pieds (soit environ 6 mètres) de long, 6 pieds 9 pouces de large (soit environ 2 mètres) et possède un tirant d’eau de 18 pouces (soit environ 0 m. 45). A cette petite coque, ajoutez un mât, un minuscule gouvernail, une cabine vitrée dans laquelle se trouve l’unique couchette du bord, une petite plage arrière recouverte d’une bâche, et vous avez l’essentiel de cette courageuse embarcation qui, avec la voile et le petit moteur auxiliaire dont elle est dotée, tente de rallier la grande île d’Océanie.

Le « Cute Newt » fut lancé en mai 1947 à St-Margaret-on-Thames. La première idée d’Angelo Sainclair était de passer par les canaux de France jusqu’à la Méditerranée, emprunter l’isthme de Suez, passer par la Mer Rouge etc. Mais certaines modifications auraient dû être apportées à son petit voilier. Et son départ aurait été retardé de six bons mois. C’est pourquoi il modifia son plan et décida de contourner l’Afrique et passer par le Cap. Et le 17 juillet 1947, le « Cute Newt » descendait la Tamise : le grand voyage commençait.

Notre navigateur toucha d’abord Jersey ; il devait y demeurer une semaine. Il repartit ensuite avec, pour tout instrument de bord une boussole : il n’a même pas une carte… Pour préparer sa nourriture, il ne possède qu’un simple réchaud. Et pourtant, c’est avec confiance qu’il envisage les prochaines étapes de sa croisière… Comment Angelo Sainclair a-t-il accosté à Port-Lyautey ? C’est bien simple. Alors que le besoin se faisait sentir de toucher terre, il passa non loin de l’estuaire du Sebou et, remarquant le pavillon français, il décida qu’il se ravitaillerai là… Maintenant, sa prochaine escale, nous dit-il, sera sans doute quelque part sur la Côte de l’Or, ensuite il poussera jusqu’à l’Afrique du Sud où il séjournera si les conditions atmosphériques l’exigent, puis il poussera jusqu’à Madagascar pour ensuite tenter de rallier directement l’Australie…

Hier donc, vers les 10 heures du matin, Angelo Sainclair repartait vers l’aventure. Souhaitons qu’il réussisse dans son entreprise.

N. Castaing 1948

Fermer

La dernière nouvelle

CONVOCATION PROCHAINE A. G. de l'A. A. K. P. L. - le 19/01/2021 : 16:21 par gharbaoui

Ami kénitréen / Port-Lyautéen bonjour

 L’Association des Anciens de Kénitra / Port-Lyautey est heureuse de vous présenter, pour vous et tous ceux qui vous sont chers, ses meilleurs vœux pour l’année 2021.
L’année 2020 écoulée a vu disparaitre plusieurs de nos amis et bien qu’ils soient présents dans nos cœurs, leur absence se fait cruellement sentir. Elle a été une année catastrophique pour la plupart des français et 2021 prend, nous en avons bien peur, le même chemin.
Cependant il nous parait nécessaire, malgré l’inévitable attaque du temps, d’assurer la continuité de la vie de notre association et nous sommes persuadés que le meilleur moyen de  le faire passe par le renouvellement de la cotisation car le souhait de tous les membres du Bureau est de poursuivre le chemin tracé par nos ainés de l’AAKPPA. C’est ce que nous tentons de faire malgré les moments difficiles que nous traversons.
Aussi par ce message et afin de mieux pouvoir nous organiser, nous vous demandons une préinscription à notre Assemblée Générale prévue en mai, sans paiement bien sûr, car il est important de savoir approximativement le nombre que nous pourrions être.

D’avance nous vous en remercions.

Le Comité Directeur de l’AAKPL vous invite donc à participer à notre Assemblée Générale qui aura lieu le :
8 mai et 9 mai 2021, au Grand Hôtel de Nîmes

Vous pouvez imprimer l'exemplaire de cette convocation en cliquant sur l'icône suivant : pdf.gif
 

Coordonnées : 202 Rue Claude Nicolas Ledoux 30900 Nîmes

 

ORDRE DU JOUR :

  • 15 H. à 15 H.30 : Accueil et recueil des pouvoirs des membres à jour de cotisation,
  • 15 H. 30 : Ouverture de l’Assemblée Générale,
  • Rapport moral,
  • Rapport financier,
  • Vote d’un tiers des membres du bureau,
  • Lieu de l’Assemblée Générale 2022,
  • Questions diverses.

 

A 19 H 00 un apéritif vous sera servi pour que nous puissions trinquer au nom de l’amitié.

Lire la suite

Ami kénitréen / Port-Lyautéen bonjour

 L’Association des Anciens de Kénitra / Port-Lyautey est heureuse de vous présenter, pour vous et tous ceux qui vous sont chers, ses meilleurs vœux pour l’année 2021.
L’année 2020 écoulée a vu disparaitre plusieurs de nos amis et bien qu’ils soient présents dans nos cœurs, leur absence se fait cruellement sentir. Elle a été une année catastrophique pour la plupart des français et 2021 prend, nous en avons bien peur, le même chemin.
Cependant il nous parait nécessaire, malgré l’inévitable attaque du temps, d’assurer la continuité de la vie de notre association et nous sommes persuadés que le meilleur moyen de  le faire passe par le renouvellement de la cotisation car le souhait de tous les membres du Bureau est de poursuivre le chemin tracé par nos ainés de l’AAKPPA. C’est ce que nous tentons de faire malgré les moments difficiles que nous traversons.
Aussi par ce message et afin de mieux pouvoir nous organiser, nous vous demandons une préinscription à notre Assemblée Générale prévue en mai, sans paiement bien sûr, car il est important de savoir approximativement le nombre que nous pourrions être.

D’avance nous vous en remercions.

Le Comité Directeur de l’AAKPL vous invite donc à participer à notre Assemblée Générale qui aura lieu le :
8 mai et 9 mai 2021, au Grand Hôtel de Nîmes

Vous pouvez imprimer l'exemplaire de cette convocation en cliquant sur l'icône suivant : pdf.gif
 

Coordonnées : 202 Rue Claude Nicolas Ledoux 30900 Nîmes

 

ORDRE DU JOUR :

  • 15 H. à 15 H.30 : Accueil et recueil des pouvoirs des membres à jour de cotisation,
  • 15 H. 30 : Ouverture de l’Assemblée Générale,
  • Rapport moral,
  • Rapport financier,
  • Vote d’un tiers des membres du bureau,
  • Lieu de l’Assemblée Générale 2022,
  • Questions diverses.

 

A 19 H 00 un apéritif vous sera servi pour que nous puissions trinquer au nom de l’amitié.

Fermer