En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
 
Vous êtes ici :  Accueil
 
 
 
 
Texte à méditer :  Il faut 2 ans pour apprendre à parler et toute une vie pour apprendre à se taire.  Proverbe chinois.

Bienvenue sur KPL - INFOS

Merci pour vos visites sur le site des archives kénitréennes...

illus_editos§.jpg

UNE VISITE AU PHARE DE MÉHÉDYA

(suite)

Et, pourtant, s’il n’est point situé en un endroit sauvage, si le chant des grillons l’emporte sur le bruit de la mer (surtout en cette période de l’année), ce phare n’en possède pas moins son histoire tragique, celle que l’on associe toujours, dans les romans, à ce genre de tours…

La solitude rendant fou le gardien de phare, cela met immédiatement dans la note. Ici, durant la bonne saison, le séjour semble agréable ; et, pourtant, dans la nuit du 10 au 11 février 1929, le gardien en titre devint fou, se réfugia en une maison forestière sise sur la route de Rabat, et se trépassa de mort violente…

Heureusement que telle n’est pas la destinée de tous ces veilleurs solitaires ! M. Pelletier, l’actuel gardien de phare de Méhédya, est à son poste depuis le 10 août 1936. Cela commence à compter. Lui est en mesure de se rappeler certains épisodes tragiques de journées des 8-9-10 novembre 1942, lors du débarquement. Dans la salle de garde, pourtant exiguë, il retrouva 2 hommes et un sergent morts courageusement, mais on ne sait plus pourquoi… Dans la cour même, sur laquelle se dessinent les allées coquettes, le spectacle à l’époque n’était guère plus réjouissant. Des hommes furent meurtris en leur chair, les bâtiments furent sérieusement endommagés. Les hommes ont été enterrés, les bâtiments réparés. Seuls, témoins muets, mais combien éloquent, des éclats demeurent…

Heureusement que ces souvenirs ne sont pas les seuls à hanter l’esprit de l’actuel gardien du phare. C’est avec un sourire bon enfant qu’il accueille ses visiteurs. Si ces derniers sont peut-être étonnés de ne point retrouver le personnel en uniforme de circonstance (il n’en a pas touché!), du moins oublient-ils vite cette question de détail pour ne jouir que de la magnifique vue qu’ils découvrent de là-haut. A gauche se dessinent très nettement Rabat et Salé, le lac de Sidi-Boughaba, plus bas s’étend paisible, dans les paillotes du Centre d’Estivage Militaire, encore un peu de vie ; dans le lointain, à droite un chalutier… La mer frange d’une blanche écume les sables de la côte. Près des ruines portugaises, non loin du cimetière militaire, tapis en leur abris, les grosses pièces du Pluton se taisent. On n’entend plus, avec le bruissement des branches du palmier caressées par la brise, que le chant des grillons...

ndlr : texte retranscrit intégralement en respectant scrupuleusement l'orthographe & la composition typographique du journal "Le Petit Marocain" de l'époque 1948. Seule l'illustration est suivant l'inspiration et la collection d'images de la rédaction. HA.


www.syndicatdelachasse.com/estartit/2019/estartit-2019-1.pps

www.syndicatdelachasse.com/estartit/2019/estartit-2019-2.pps

www.syndicatdelachasse.com/estartit/2019/estartit-2019-3.pps

www.syndicatdelachasse.com/estartit/2019/estartit-2019-4.pps

www.syndicatdelachasse.com/estartit/2019/estartit-2019-5.pps

www.syndicatdelachasse.com/estartit/2019/walter.pps

Lire la suite

Merci pour vos visites sur le site des archives kénitréennes...

illus_editos§.jpg

UNE VISITE AU PHARE DE MÉHÉDYA

(suite)

Et, pourtant, s’il n’est point situé en un endroit sauvage, si le chant des grillons l’emporte sur le bruit de la mer (surtout en cette période de l’année), ce phare n’en possède pas moins son histoire tragique, celle que l’on associe toujours, dans les romans, à ce genre de tours…

La solitude rendant fou le gardien de phare, cela met immédiatement dans la note. Ici, durant la bonne saison, le séjour semble agréable ; et, pourtant, dans la nuit du 10 au 11 février 1929, le gardien en titre devint fou, se réfugia en une maison forestière sise sur la route de Rabat, et se trépassa de mort violente…

Heureusement que telle n’est pas la destinée de tous ces veilleurs solitaires ! M. Pelletier, l’actuel gardien de phare de Méhédya, est à son poste depuis le 10 août 1936. Cela commence à compter. Lui est en mesure de se rappeler certains épisodes tragiques de journées des 8-9-10 novembre 1942, lors du débarquement. Dans la salle de garde, pourtant exiguë, il retrouva 2 hommes et un sergent morts courageusement, mais on ne sait plus pourquoi… Dans la cour même, sur laquelle se dessinent les allées coquettes, le spectacle à l’époque n’était guère plus réjouissant. Des hommes furent meurtris en leur chair, les bâtiments furent sérieusement endommagés. Les hommes ont été enterrés, les bâtiments réparés. Seuls, témoins muets, mais combien éloquent, des éclats demeurent…

Heureusement que ces souvenirs ne sont pas les seuls à hanter l’esprit de l’actuel gardien du phare. C’est avec un sourire bon enfant qu’il accueille ses visiteurs. Si ces derniers sont peut-être étonnés de ne point retrouver le personnel en uniforme de circonstance (il n’en a pas touché!), du moins oublient-ils vite cette question de détail pour ne jouir que de la magnifique vue qu’ils découvrent de là-haut. A gauche se dessinent très nettement Rabat et Salé, le lac de Sidi-Boughaba, plus bas s’étend paisible, dans les paillotes du Centre d’Estivage Militaire, encore un peu de vie ; dans le lointain, à droite un chalutier… La mer frange d’une blanche écume les sables de la côte. Près des ruines portugaises, non loin du cimetière militaire, tapis en leur abris, les grosses pièces du Pluton se taisent. On n’entend plus, avec le bruissement des branches du palmier caressées par la brise, que le chant des grillons...

ndlr : texte retranscrit intégralement en respectant scrupuleusement l'orthographe & la composition typographique du journal "Le Petit Marocain" de l'époque 1948. Seule l'illustration est suivant l'inspiration et la collection d'images de la rédaction. HA.


www.syndicatdelachasse.com/estartit/2019/estartit-2019-1.pps

www.syndicatdelachasse.com/estartit/2019/estartit-2019-2.pps

www.syndicatdelachasse.com/estartit/2019/estartit-2019-3.pps

www.syndicatdelachasse.com/estartit/2019/estartit-2019-4.pps

www.syndicatdelachasse.com/estartit/2019/estartit-2019-5.pps

www.syndicatdelachasse.com/estartit/2019/walter.pps

Fermer

La dernière nouvelle

ANNULATION A. G. 2021 - le 27/03/2021 : 19:07 par gharbaoui

Amis Kénitréens / Port Lyautéens, bonjour

Nous vous informons qu’une délégation du Comité Directeur de l’AAKPL s’est rendue le 15 mars 2021 au Grand Hôtel de Nîmes pour rencontrer son Responsable afin de discuter de la prochaine AG prévue le 8 et 9 mai.

Après un long échange sur les restrictions sanitaires qui nous empêchent d’être accueillis dans des conditions de retrouvailles sympathiques et au vu du manque de participants, nous avons le regret de vous dire que notre AG 2021 doit malheureusement encore être annulée.

Nous espérons que cette pandémie ne durera pas éternellement afin de nous permettre de nous retrouver en mai 2022 toujours avec le même plaisir et en attendant nous poursuivons notre travail. Le nouvel annuaire sera bientôt achevé, il sera disponible vers la fin mai et sera vendu comme par le passé à 10 € plus 5 € de frais d’envoi.

 

En attendant de nous revoir, merci à tous de penser à renouveler votre adhésion.

 

Pour les membres du bureau

Le Président

Serge CANADAS

 Vous trouverez ci-après le bulletin d'adhésion pour la nouvelle association Amicale des Anciens Kénitréens-Port-Lyautéens. (A. A. K. P. L.). Cliquez sur l'icône -> pdf.gif

Pensez à inscrire votre adresse e-mail, sur votre bulletin d'adhésion.

Lire la suite

Amis Kénitréens / Port Lyautéens, bonjour

Nous vous informons qu’une délégation du Comité Directeur de l’AAKPL s’est rendue le 15 mars 2021 au Grand Hôtel de Nîmes pour rencontrer son Responsable afin de discuter de la prochaine AG prévue le 8 et 9 mai.

Après un long échange sur les restrictions sanitaires qui nous empêchent d’être accueillis dans des conditions de retrouvailles sympathiques et au vu du manque de participants, nous avons le regret de vous dire que notre AG 2021 doit malheureusement encore être annulée.

Nous espérons que cette pandémie ne durera pas éternellement afin de nous permettre de nous retrouver en mai 2022 toujours avec le même plaisir et en attendant nous poursuivons notre travail. Le nouvel annuaire sera bientôt achevé, il sera disponible vers la fin mai et sera vendu comme par le passé à 10 € plus 5 € de frais d’envoi.

 

En attendant de nous revoir, merci à tous de penser à renouveler votre adhésion.

 

Pour les membres du bureau

Le Président

Serge CANADAS

 Vous trouverez ci-après le bulletin d'adhésion pour la nouvelle association Amicale des Anciens Kénitréens-Port-Lyautéens. (A. A. K. P. L.). Cliquez sur l'icône -> pdf.gif

Pensez à inscrire votre adresse e-mail, sur votre bulletin d'adhésion.

Fermer