En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
Texte à méditer :   L'homme n'est pas fait pour travailler et la preuve, c'est que ça le fatigue.   Marcel PROUST
 
Vous êtes ici :   Accueil » On discute ! » SOUVENIRS 1925-1960 » Nos jeux et nos jouets .
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
On discute ! - SOUVENIRS 1925-1960 - Nos jeux et nos jouets .

Nombre de membres 811 membres
Connectés :
 

actif  Sujet n° 197

le 21/03/2010 : 15:16
par cherghi

Anonyme

410 messages

 De retour de chez mes enfants , j'ai , une fois de plus , constaté que les chambres de mes petits enfants étaient pleines de jouets de toutes sortes , certains plus vrais que nature sans compter les ordinateurs et autres jeux électroniques , à tel point que lorsqu'il s'agit de leur faire un cadeau , on ne sais plus que choisir.d

De retour à la maison , je me suis confortablement installé sur mon fauteuil à remonter le temps et je me suis retrouvé enfant et me suis souvenu de nos jeux et de ces jouets que nous bricolions nous même faute de jouets clubs et autre super -marchés.s

Et vous, vous souvenez vous de cette époque et de vos jeux ?

 Je vous laisse la parolee


Guy Simon

Ecrire à cherghi
Poster une réponse Haut  

Réponse n° 1
--------
le 22/03/2010 : 08:41
par gharbaoui

gharbaoui

Administrateur
177 messages

C'est bien vrai ça, comme dirait une dame que j'ai bien connue autrefois, au travers de la petite lucarne. Aujourd'hui c'est la course à la dernière console de jeux et avec la dernière mouture en vogue de manière à s'exciter un peu plus devant l'écran. On se demande même quel plaisir ils peuvent en retirer !

En ce qui me concerne, le premier bricolage dont je me souviens était le montage d'un kit de poste à galène, ramené de Rabat par mon frère aîné qui était allé voir sa fiancée, on ne parlait pas de "copine" à l'époque, c'était plus sérieux ! Ce kit, contenu dans une boite en bois, où était déssiné le schéma, contenait tous les composants pour réussir, au traver d'un écouteur à entendre dans le lointain la radio. Il y avait là un circuit oscillant avec bobine et un condensateur variable et le fameux détecteur à galène, sorte de petit stylet monté au bout d'un ressort et qui permettait, sur la surface du minerai de plomb, de trouver l'endroit le plus sensible pour recevoir les fameuses ondes. Je me souviens également qu'il fallait une très grande antenne et une très bonne terre. Il était indiqué que la meilleure terre que l'on puisse trouver, pouvait être le tuyau du chauffage central qui passait à proximité. Difficile de trouver ce tuyau dans nos habitations au Maroc.

Après bien des essais, et avec l'oreille du gamin de 7 ans que j'étais, je réussis à capter, sans doute Radio-Maroc. De là naquit cette passion pour la radio, qui ne devait plus me quitter.e 


Gharb Ah... oui !

Ecrire à gharbaoui Site web gharbaoui
Poster une réponse Haut  
Réponse n° 2
--------
le 22/03/2010 : 10:50
par malevergne

malevergne

153 messages

Pour rebondir sur "le poste à galène" de Ritou, n'y avait-il pas un sketch sur le sujet ? Pour ma part, ayant participé aux jeux des garçons de la famille, j'ai le souvenir d'un petit "tank" confectionné à l'aide d'une grosse bobine de fil vide, en bois (introuvable à présent, plastique oblige), dont les extrêmités étaient crantées à l'aide d'un très bon couteau (nous n'avions pas de cutter à l'époque). Un petit clou était planté sur le côté auquel nous accrochions un élastique que nous introduisions dans le centre de la bobine en le "tournicotant".... mais je ne sais ensuite à quoi était reliée l'autre extrêmité de l'élastique. Il va bien se trouver quelqu'un pour nous donner le mode d'emploi... Toujours est-il que lorsque nous lâchions "l'engin", il se déplaçait par saccades, à notre grande joie ! Il nous en fallait peu à l'époque pour nous réjouir !                          ;  Denise


denise

Ecrire à malevergne Site web malevergne
Poster une réponse Haut  
Réponse n° 3
--------
le 22/03/2010 : 11:14
par cherghi

Anonyme

411 messages

L'autre extrémité était reliée à une petite pièce de bois qui servait de stabilisateur.e

Je ne suis pas étonné que notre maalem maitrise aussi bien l'informatique car , à l'époque des poste à galène , je servait d'assistant à un féru lui aussi de ce genre de réalisation : ,quel travail , et  quelle joie quand , après des heures de montage nous captions radio Maroc ....Raymond G. , si tu nous lis , tu te reconnaitra !e


Guy Simon

Ecrire à cherghi
Poster une réponse Haut  
Réponse n° 4
--------
le 22/03/2010 : 13:06
par Moi_je_peux_mpalmero

Moi_je_peux_mpalmero

visiteur

Moi, je peux ajouter en souvenir que le premier employeur que j'ai eu c'était chez Monsieur Naciri (électricité=, vendeur d'accessoires pour le montage des postes à galène


Marie GUILLEM

Ecrire à Moi_je_peux_mpalmero
Poster une réponse Haut  
Réponse n° 5
--------
le 22/03/2010 : 14:52
par MAYLE

MAYLE

14 messages

J'ai cru un moment que tu t'étais trompée de sujet Marie! mais non!! c'est bien ça! mais est ce que dans les Forges and C° on a pas parlé de M; Naciri?

Et moi, je me rappelle des jeux extras avec une espèce de plate forme de quelques planches,  4 roues avec des roulements à billes, et "vogue la galère" il ne manquait plus que le spi et on aurait pu se croire avec une "planche à voile"!! ha ha! surtout dans les rues en pente!!               s  Marielise

Ecrire à MAYLE
Poster une réponse Haut  
actif sujet actif   clos sujet clos   Important! Important!   Nouveau Nouveau message
Rectifier Rectifier message   Clôturer Clôturer sujet   Remonter Remonter  
Catégories de discussion  On discute !  



Vous êtes ici :   Accueil » On discute ! » SOUVENIRS 1925-1960 » Nos jeux et nos jouets .
Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
<O>


  1333338 visiteurs
  4 visiteurs en ligne

  Nombre de membres 811 membres
Connectés :
membresBANJO