KPL - INFOS

Accueil  Blog  Nouvelles  Télécharger  Liens vers ...  Questions  Entre Nous  Discussions
Bienvenue sur KPL - INFOS

Editorial

illus_edito§§.jpg

LE JARDIN DES OUDAÏAS

Au-delà de l’errance, au-delà de cette enfance bouleversée qui fut la mienne, il est un privilège : celui d’avoir eu dix-huit ans dans ce pays qui n’était pourtant pas le mien, et de m’être tant de fois promenée dans le jardin des Oudaïas.

Pour la plupart, ce mot évoque un café maure, aux tables et chaises bleu roi, à l’ombre de pergolas assorties, sur des terrasses bordées de fleurs, face à l’embouchure du Bou-Regreg, où l’imagination se perd dans l’infini du ciel et de l’océan. Une brise légère, rafraîchissante, caresse le visage, apportant les senteurs marines qui créent le rêve, tandis que le palais assoiffé se délecte de thé à la menthe et de cornes de gazelle. Se trouver sur la troisième petite terrasse surplombant le fleuve en deçà de la pointe de la Casbah, avec, à ses côtés, celui que son cœur a choisi pour compagnon de vie est certes un plaisir unique au monde.

Mais le jardin des Oudaïas est autre chose, un avant-goût du Paradis.

Une fois passée la porte aux épaisses murailles, on quitte la chaude lumière pour plonger tout-à-coup dans l’ombre et la fraîcheur. Seul le murmure des seguias trouble le silence. L’œil embrasse dans son ensemble le jardin cerné de murailles, resplendissant de couleurs, débordant de senteurs : bougainvillées grimpant le long des portiques, cannas et rosiers sagement alignés au pied des cyprès, géraniums en corbeille, capucines rampantes, bouquets d’œillets et plantes grasses géantes difficilement contenues.

Tout porte à la méditation. La beauté du lieu, le silence, la douceur de l’air ; les promeneurs en djellaba blanche.

Comment ne pas penser à Dieu ? Surtout dans ce pays où le nom d’Allah proféré si souvent guide toute action.

Or, et même à dix-huit ans, on est encore plutôt insouciant. Que faisais-je au Maroc ? Quel était l’avenir de ce pays que je croyais mien ?

Texte extrait de « De l’enfance à l’adolescence au Maroc... » de Christiane de Plas (Gandar) paru dans Salam 1993


www.syndicatdelachasse.com/estartit/2019/estartit-2019-1.pps

www.syndicatdelachasse.com/estartit/2019/estartit-2019-2.pps

www.syndicatdelachasse.com/estartit/2019/estartit-2019-3.pps

www.syndicatdelachasse.com/estartit/2019/estartit-2019-4.pps

www.syndicatdelachasse.com/estartit/2019/estartit-2019-5.pps

www.syndicatdelachasse.com/estartit/2019/walter.pps


PUBLICITE...

PREAMBULE

LIVRES

VENTE

VACANCES


§Pied de page

“Dès qu'on entre dans les systèmes, les idéologies, on n'en sort plus.”

frown

Maréchal Hubert LYAUTEY

Haut

© 2004-2021
Skins Papinou GuppY 6    Licence Libre CeCILL

Document généré en 0.05 seconde