En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
 
 
Vous êtes ici :   Accueil » Nouvelles
 
 
 
 

Nouvelles

Pour Robert GARBERIE - le 20/03/2021 : 11:22 par NOEL

Robert GARBERIE nous a quitté. Notre ami était « aficionado » de 2 sports qu'il a pratiqué avec brio. Le football où il a excellé comme gardien de but. Sa personnalité et son tempérament allié, à la fois, à une humilité, une pugnacité, une générosité, et une disponibilité en a fait la cheville ouvrière du Club d'aviron de Portlyautey- Kenitra (CAP/UAK) . Avec Dominique (GRAZINI) et André (MARGUERIE), ils furent tous trois, vigilants à l'entretien du club , à sa décoration : une piste de danse, de leur conception, est longtemps restée face à la salle de réception. Robert avec ses deux compères, furent les artisans, aidés par la majorité des licenciés du club, dans l'organisation des grands bals des années 50 . Les décors, divers et variés, émerveillaient les participants . Annuellement ces derniers se retrouvaient , au MEXIQUE, puis en MARTINIQUE.... au JAPON...Ces bals avaient atteint une réputation régionale.... Je garde le souvenir très précis d'une des œuvres de Robert : l'élaboration d'un flamboyant FUJIYAMA, crachant une lave virtuelle éclairées de mille lumières. Durant ce même bal du JAPON, les trois complices élaborèrent un pont japonais , à l'entrée du bal, surplombant une pièce d'eau sur laquelle flottaient des « nénuphars ». L'éclairage aquatique nocturne rendaient ces derniers plus vraies que nature..... les grandes feuilles de choux associés à des coquilles d'oeufs découpés habilement trompaient leur monde........ Sans parler, d'une pluies de glycines entourant la piste de danse décrite plus haut, et d'une vraie bambouseraie, très fournie, traversée par un petit chemin tortueux amenant à un Bar très « cosy » au bord de l'eau......Pour tous c'étaient un vrai moment de dépaysement....

Tous ces souvenirs sont liés à Robert, André et Dominique.

Robert n'en était pas moins un rameur capé d'un palmarès plus qu'honorable : plusieurs fois champion du MAROC, Champion d’Afrique du nord, Finaliste du championnat de France...

Une fois en FRANCE , c'est avec courage, et force de travail que Robert devint un homme respecté. Sa réussite sociale est exemplaire. Ami du Maire , Mr BOULIN, président du club de football , les LIBOURNAIS pouvaient compter sur sa disponibilité.

Anecdote : N'ayant pas son adresse , le sachant à LIBOURNE, et passant dans la région, je demande les coordonnées de Robert au barman d'une grande brasserie en centre ville, en pleine après midi, la brasserie tournait au ralenti, il faisait chaud . A sa réponse négative, et, touillant mon café, je repensais à voix haute aux souvenirs que j'avais du personnage que l'on appelait « biquette » ,surnom dont je n'ai jamais connu l'origine, le barman, en face de moi, s’arrêta d'essuyer ses verres, très surpris, : »Ah mais si c'est « biquette » je peux vous donner son adresse... !

M'ayant par la suite invité dans un grand château dans le LIBOURNAIS pour ses 50 ans , on se téléphonait régulièrement se rappelant à la mémoire de mon père. La dernière fois que l'on s'est vu , c'était dans nos réunions d'anciens de KENITRA, où il excellait en « paso-doble », « tango ».... la danse étant, aussi une passion.

Je ne peux m’empêcher de penser qu'il nous a quitté sur un pas de danse, rejoindre ses coéquipiers, footballeurs, et, rameurs, partis avant lui. 

NOËL Georges