KPL - INFOS

Accueil  Blog  Nouvelles  Téléchargements  Liens vers...  Questions ?  Entre nous.  On discute !
Bienvenue sur KPL - INFOS

Editorial
Si vous rencontrez des difficultés du genre "cette adresse e-mail est déjà utilisée..." appuyez sur la touche F5 pour vider le cache...
Dans "On discute !" Guy lance un nouveau fil de discussion sur le port ! tongue Je suis sûr qu'il y a beaucoup à dire. A vos plumes...eek
illus_edito.jpg

Depuis plus de 20 ans aujourd’hui, le quartier de la Ville-Haute est devenu mon quartier d’adoption. Quand il m’arrive de retourner dans ma ville natale, invariablement ce n’est plus vers les anciennes casernes du 31è génie que le taxi me conduit, mais vers « La Ville-Haute » !
C’est donc tard que j’ai découvert ce fameux bâtiment appelé le « Bon Logis », terme parfois transformé aujourd’hui par le « Beau Logis », beau peut-être à l’époque où il fut construit, mais ce n’est plus le cas aujourd’hui.
C’est un immeuble dont la valeur n’a aucune importance, si ce n’est qu’il abrite encore bon nombre de familles dans ses murs et au rez-de-chaussée duquel de nombreux petits hanouts sentent bon l’odeur du sfinj chaud ou encore de la menthe mêlée à celle du kosbour. Quelque soit son estimation actuelle sur le marché de l’immobilier ou de ce que les promoteurs pourront en tirer, il n’a tout simplement pas de prix car il a vu grandir dans ses murs beaucoup d’entre-nous, ceux qui y sont nés, qui ont grandi et qui ont fréquenté la fameuse école de la Ville-Haute bien connue et qui existe toujours en face de la placette !
En quittant les trottoirs du « Bon Logis » encore au mois de mars dernier, je ne savais pas que c’était pour la dernière fois. Déjà j’avais été frappé et déçu de voir disparaître les trottoirs longeant cette belle avenue qui va de la gare à l’oued. On ne peut plus s’asseoir à la terrasse d’un des nombreux cafés qui bordent cette avenue Mohamed Diouri, aujourd’hui encore c’est la déception d’apprendre que cet immeuble du Bon Logis va disparaître pour laisser place vraisemblablement à de grands immeubles de 6 voire 8 étages, assombrissant un peu plus les petites rues adjacentes.
Où va-t-on retrouver notre marchand de sfinjs qui venait de refaire à neuf son échoppe ? Et ce marchand de primeurs dont les poivrons, les betteraves, les fruits de saison et les salades faisaient une mosaïque colorée sur le trottoir, n’empiétant pas sur la devanture de pâtisserie d’à côté qui vendait des chebakias, briwates, makrouds et cornes de gazelle ?
Nous verrons bien, dans les mois à venir, heureusement que continue de couler imperturbable, toujours au même endroit notre Sebou montrant par son niveau en rapport avec la rive, l’état de la marée. HA

Vous trouverez 93 photos sur la ville à l'automne 2017, en allant sur "Blog"->"Reportage"->"Automne à Kénitra"->deuxième paragraphe. Cliquez ICI.
 
 
H. A.
 

Ces photos ne sont disponibles qu'aux membres  inscrits sur le site.
 
 

 
 


Publicté...

PREAMBULE

LIVRES

VENTE

VACANCES


§Pied de page

“Dès qu'on entre dans les systèmes, les idéologies, on n'en sort plus.”

frown

Maréchal Hubert LYAUTEY

Haut
Valid HTML 5.0 GuppY site freeguppy.org © 2004-2018 En savoir plus ... GuppY site Valid CSS 3
Skins Papinou GuppY 5    Licence Libre CeCILL